Nouvelles de Saint-Antoine (6′) Edito – 4 avril 2020

Dimanche des Rameaux et de la Passion

 Le règne du Christ par la folie de la croix

Hosanna ! Acclamation joyeuse à double sens qui résonne aux portes de Jérusalem : « Vive le fils de David ! », mais aussi : « Sauve-nous Seigneur ! »

Vrai Roi, le Christ s’avance en majesté, se laissant reconnaître de son peuple et le bénissant.

Cependant, son humble monture nous dit déjà ce que signifie régner pour lui : « Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir – et donner sa vie en rançon pour la multitude. » (Mt 20,28)

Le propre de l’amour est de s’abaisser. (Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus)

Jésus, de condition divine, s’est même « anéanti » – littéralement « vidé de lui-même » : la kénose – « devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix » (Phi 2, 6-8. 2ème lecture)

Ce dimanche des Rameaux, avec son double Evangile, nous montre en deux temps toute la complexité de la figure du Messie.

Fils de Dieu, il assume de régner sur la création, mais non à la manière du monde comme ceux qui « font sentir leur pouvoir. » (Mt 20,25)

Fils de l’homme, il se laisse conduire à la Croix car il sait qu’elle deviendra pour l’humanité un nouvel arbre de vie. 

« Vais-je dire : Père, délivre-moi de cette heure ? Non, c’est pour cette heure que je suis venu ! » (Jn 20,27)

Le passage par la Croix a pu être vu comme un mât vers le ciel, une échelle vers la lumière de la résurrection.

Jusqu’à faire dire à certains Pères de l’Eglise : « Par sa Croix, la joie est entrée dans le monde… » (Saint Cyrille de Jérusalem)

La Croix est le vrai trône du Sauveur, où son nom est inscrit et d’où il contemple toute l’humanité : « Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » (Jn 12,32)

C’est bien vers lui que nous levons aujourd’hui nos regards, selon la parole du prophète Zacharie : « ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé » *, pour voir s’écouler de son côté les fleuves d’eau vive du salut, la vie nouvelle de l’Esprit.

Gardons nos regards fixés sur le Christ au long de cette Semaine Sainte, particulièrement en un temps d’épreuve, et recueillons les « fruits de la rédemption », les trésors de grâce infinis qu’il nous apporte par son offrande sur la Croix…

Hosanna fils de David !

Père Benoît Gérardin, curé

* Za 12,10 repris en Jn 19,37

– Photo 1: les Rameaux. Vitrail de l’église dessiné par Robert Pougheon et réalisé par Louis Barillet (1935). Plusieurs paroissiens m’ont dit avoir redécouvert ces vitraux qui sont d’une belle qualité, même si certains sont plus faciles d’accès que d’autres !

– Photo 2: la Passion. Verrerie dans la chapelle du Sacré-Coeur. La croix, heure de la glorification.

Célébrations en direct :

https://www.ktotv.com/page/horaires-messe-semaine-sainte-en-direct

Et aussi : 16h30 Conférence de carême de Notre-Dame de Paris, en direct de Saint-Germain-l’Auxerrois