FIP de Saint Antoine de Padoue du 3 avril 2022

Dimanche 3 avril 2022 
5ème dimanche de Carême

 « Le pardon, une force nouvelle qui vient de Dieu. »

Quel est le monde nouveau que Dieu est en train de préparer pour les hommes et qu’il a commencé déjà à faire surgir ?  Quelle est la nouveauté que le Christ apporte parmi les hommes ? N’est-il qu’un rabbin de plus que les scribes et les pharisiens veulent enfermer dans l’interprétation de la Loi ?  Comment cette scène fait-elle apparaître le monde nouveau qui germe déjà et que nous devrions voir ?

L’interprétation de la Loi à laquelle les scribes et les pharisiens se réfèrent voudrait que les hommes soient eux-mêmes juges et exécutants de la sentence. Ils invitent Jésus à prendre position sur cette manière de faire. Ils voudraient qu’il se prononce, qu’il dise la culpabilité de cette femme et qu’il provoque son exécution. Nous pouvons trouver cette approche très actuelle. Mais avant de la juger, peut-être avons-nous intérêt à regarder un peu plus attentivement comment nous procédons dans notre société : la chasse aux coupables, la volonté de multiplier les lois qui définissent les responsabilités, le désir que les sentences de la justice, non seulement disent le droit mais satisfassent le besoin de vengeance ; la volonté à chaque événement malheureux, à chaque accident, à chaque désastre, de pouvoir désigner le responsable ou les responsables ; le plaisir de voir ceux qui sont confondus ; tout cela ne fait pas de notre société un modèle de justice mais plutôt un modèle de vengeance.

Comment Jésus sort-il de ce piège ? Il utilise la Loi elle-même, telle qu’elle est. Car, selon la Loi, celui qui jette la première pierre assume lui-même la responsabilité de la condamnation. Jésus invite donc ceux qui l’entourent à chercher s’il en est un qui soit prêt à assumer cette responsabilité parce qu’il serait juste. Or il n’y a pas de juste parmi les hommes, sauf à se situer dans une attitude pharisienne selon laquelle on considère que nous sommes bons et que les autres sont mauvais. Il n’y a pas de juste parmi les hommes qui puisse jeter le premier la pierre et assumer la condamnation de ses frères et sœurs. Il est un seul juste parmi les hommes, un seul sans péché, innocent et pur, Jésus de Nazareth, et il ne sera pas, lui, celui qui jettera le premier la pierre.  

Lui qui est sans péché, Lui qui dispose du jugement de Dieu, que va-t-il dire à cette femme ? « Moi non plus, je ne te condamne pas « . Voilà la nouveauté, voilà le monde vraiment nouveau que Dieu fait germer sous nos yeux, voilà le but vers lequel nous sommes amenés à courir ! Non plus la condamnation de l’humanité, mais sa rédemption, son salut, la réconciliation proposée et offerte, la possibilité de donner une nouvelle vie. Aucun être humain ne peut être réduit au mal qu’il fait. Dans chacun, il y a la possibilité de vivre mieux, de vivre selon la loi de Dieu. C’est pourquoi Jésus lui dit : « Je ne te condamne pas « , et ajoute aussi : « Va, et désormais ne pèche plus « .

C’est ce regard que Jésus pose sur nous. C’est à nous qu’il dit aujourd’hui : « Je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus « . C’est la vie nouvelle à laquelle il nous appelle : que nous devenions des saints. Non parce que nous n’aurions jamais fait le mal, mais parce qu’il est plus grand que le mal que nous faisons ; parce que la personne du Christ est capable de nous arracher à notre passé, de rouvrir devant nous un chemin d’espérance et de joie. Accueillons donc cette parole de miséricorde, cet appel à la sainteté : « Va, et désormais ne pèche plus « .

Père Sébastien Naudin, Curé

________

________

________

________

Carême 2022

Chemin de croix :  tous les vendredis de Carême à 12h dans l’église.

Soirée Réconciliation et Adoration : Jeudi 7 avril de 19h à 21h30,

Prier pour le futur Archevêque de Paris

Pendant le Carême, Mgr Georges Pontier, administrateur apostolique du diocèse de Paris, propose aux paroisses de prier pour le futur archevêque : « Pasteur éternel, notre Dieu, toi qui gouvernes ton Église et la protèges toujours, donne-lui, nous t’en prions, le pasteur qu’elle attend : un homme qui ait l’Esprit de l’Évangile et nous guide selon ta volonté. Que ton Église de Paris ait la grande joie d’avoir un évêque selon ton cœur, le successeur des Apôtres dont elle a besoin : qu’il soit le roc où s’appuiera ton peuple et la source où tes enfants s’imprégneront de l’Évangile. Nous te le demandons par Jésus Christ, ton Fils, Notre-Seigneur. Amen. »

Œuvres de Carême :

1. Association Depaul : L’accueil Périchaux  « Une bulle de douceur pour les personnes sans abri » L’Accueil Périchaux, dans la maison des Filles de la Charité (au cœur de la cité des Périchaux, 15ème), propose un accueil et des services destinés aux personnes de la rue : laverie, douches, pôle santé avec pédicure, petit-déjeuner, aide administrative, jeux… Vous pouvez soutenir les actions de l’association Depaul en devenant bénévole une matinée par semaine ou en faisant un don. Contact : Andrew McKnight, 06 48 66 83 74 – www.depaulfrance.org

2. Œuvre à Madagascar, avec les Filles de la Charité des Périchaux : les Filles de la Charité œuvrent en faveur de familles démunies et pour l’éducation des enfants. Chèque à l’ordre de la paroisse Saint-Antoine de Padoue.

3. Œuvre d’Orient nous propose d’accompagner : au Liban, plus d’une centaine d’écoles sont au bord de la faillite en raison de la crise politique, économique et financière profonde. La scolarisation des élèves est notre priorité, c’est elle qui maintient l’équilibre social et encourage les parents à se battre (pour plus de précision voir le flyer au fond de l’église). Chèque à l’ordre de l’Œuvre d’Orient ( Indiquer le code Z09A  au dos du chèque) – 20 rue du regard – 75006 Paris
Plus de précisions ici

Proposition du diocèse :

4. Aux Captifs, la Libération : Les femmes en situation de prostitution, victimes d’exploitation sexuelle ou victimes de Traite des Êtres Humains (TEH) rencontrées lors des tournées-rue sont invitées aux permanences des antennes Sainte-Rita (9ème) et Paris Centre (1er), des lieux d’accueil clés dans lesquels elles peuvent vivre des temps conviviaux et participer à des activités de dynamisation. L’objectif ? Les aider à se reconstruire, à reprendre confiance en elles, à s’exprimer, se réapproprier leur corps pour peu à peu s’intégrer dans la société, et ensuite s’engager vers une sortie de prostitution. Afin de poursuivre son action, l’association Aux Captifs, la Libération recherche 40 000 €. Chèque à l’ordre de : Fondation Notre Dame – collecte de carême Projet Captifs – 10 rue du Cloître Notre-Dame – 75004 Paris

Maisons d’Evangile : 

Quatre Maisons d’Evangile sont constituées :  lundi (à 17h chez Isabelle Delesalle et 19h chez Violaine Branthomme), jeudi (à 20h30 chez Hervé et Laurence de Louvencourt) et vendredi (à 17h chez les Filles de la Charité Saint-Vincent-de-Paul). Contact : maisonsdevangile@saintantoinedepadoue.fr

________

Soutien à l’Ukraine

Pour venir en aide à l’Ukraine, à ses 44 millions d’habitants et aux centaines de milliers de réfugiés provoqués par la guerre, la Mairie du 15e met en place différents dispositifs :

– Collecte de produits de première nécessité à partir de ce mardi 1er mars, dans le hall de la Mairie (31 rue Péclet), du lundi au samedi, de 9h à 17h (12h30 le samedi)

– Dons financiers à deux associations du 15ème : 
. Safe-Urgence Ukraine 
. Fondemos-Urgence Ukraine

Chèques à déposer dans l’urne prévue à cet effet dans le hall de la Mairie 

La Mairie du 15ème agit  en coopération avec Saint-Volodymir-le-Grand : Monseigneur Hlib Lonchyna, Evêque, administrateur apostolique pour les Ukrainiens gréco-catholiques de France, Benelux et Suisse – Eglise rue des Sts Pères/Bld St Germain.

________

________

La prière de l’Eglise, chemin de Carême

Retraite prêchée par Mgr Emmanuel Tois, 
Vicaire général du diocèse de Paris et directeur de l’Œuvre des Vocations

Pour la 11ème année, l’Œuvre des Vocations propose à ses donateurs et plus largement à tous ceux qui souhaitent se nourrir spirituellement, une retraite en ligne pour le Carême. Cette année c’est Mgr Emmanuel Tois, Vicaire général du diocèse de Paris et récent directeur de l’Œuvre des Vocations qui accompagnera le chemin de carême par ses enseignements.

Concrètement, en s’inscrivant sur https://www.mavocation.org/prier/lettres-mavocation-org.html, chacun reçoit trois fois par semaine, du 2 mars au 17 avril 2022, un enseignement de Mgr Emmanuel Tois à écouter ou à lire.

La présentation de cette retraite est sur https://www.mavocation.org/careme.html

________

________