FIP de Saint Antoine de Padoue du 4 février 2024

Dimanche 4 février 2024
5ème dimanche du temps ordinaire

« C’est pour cela que je suis sorti ».

L’Evangile d’aujourd’hui donne à voir une « journée » de Jésus dans sa manière d’être présent aux malades, aux possédés, aux disciples et surtout à son Père. C’est le sens qu’il en donne lui-même par ces mots : « Allons ailleurs, dans les villages voisins afin que là aussi je proclame l’Evangile ; car c’est pour cela que je suis sorti ». Et pour qui sait lire entre les lignes, cela signifie en clair que le temps du salut est arrivé. Dieu, lui-même, n’a pas craint de s’engager totalement, jusque dans le plus bas de notre humanité. Il a continué d’aimer jusque-là.

La guérison de la belle-mère de Pierre est la première guérison physique racontée par Marc : la femme était au lit avec de la fièvre ; l’attitude et le geste de Jésus envers elle sont emblématiques : « Il s’approcha d’elle et la fit se lever, la prenant par la main » (v. 31), note l’évangéliste. Il y a beaucoup de douceur dans cet acte simple, qui semble presque naturel : « La fièvre la quitta et elle les servait ».

Se pencher pour aider l’autre à se relever. N’oublions pas que la seule façon licite de regarder une personne de haut en bas, c’est lorsque tu tends la main pour l’aider à se relever. La seule. Et c’est la mission que Jésus a confiée à l’Eglise. Le Fils de Dieu manifeste sa Seigneurie non pas « d’en haut vers le bas », non pas à distance, mais en se penchant, en tendant la main. Il manifeste sa Seigneurie dans la proximité, dans la tendresse, et dans la compassion. Proximité, tendresse, compassion sont le style de Dieu. La Bonne Nouvelle la voilà en œuvre en quelque sorte.

L’Evangile d’aujourd’hui nous rappelle également que cette compassion plonge ses racines dans la relation intime avec le Père. Pourquoi ? Avant l’aube et après le coucher du soleil, Jésus se retirait et restait seul pour prier (v. 35). C’est de là qu’il puisait la force d’accomplir son ministère, en prêchant et en accomplissant des guérisons. Les temps nouveaux sont arrivés, allons-nous nous rendre disponibles, nous engager, sortir de nos peurs, des murs, de l’isolement, du conflit, de l’enfermement pour véritablement nous mettre en route à la suite du Christ ?

Père Sébastien Naudin, curé

_________

Mercredi des Cendres – Jour de Jeûne et d’abstinence

Mercredi 14 février 2024
Messes avec imposition des Cendres : 12h30 et 18h30

Vous pouvez déposer vos rameaux de l’an dernier à l’Accueil jusqu’au lundi 12 février, en vue de les transformer en cendres pour le mercredi.

_________

Petite dévotion réparatrice au Cœur Immaculé de Marie

Premier samedi du mois (Samedi 3 février à 9h30)

Chapelet – Méditation suivis de la Messe et de l’Adoration

_________

La quête à la sortie des messes cette semaine est en faveur des personnes sans abri, accueillies par l’association Depaul aux Périchaux. Se laver, se raser, s’habiller avec des vêtements propres, retrouver de l’intimité, discuter avec des bénévoles autour d’un petit déjeuner, partager un moment de convivialité, voilà toutes les actions qui peuvent se réaliser le temps d’une matinée chez Depaul. Merci pour vos dons qui permettront à chacun et à chacune de profiter de ce « petit coin de paradis » ! 
Chèques à l’ordre de Depaul France
Depaul France, 41 rue des Périchaux, 75015 Paris

_________

Sacrement des Malades

A l’occasion de la Journée Mondiale de Prière pour les Malades, nous proposons aux paroissiens qui le souhaitent de recevoir le Sacrement des Malades au cours de la messe de 11h, le dimanche 11 février. Pour s’y préparer, deux rencontres sont prévues :

Les samedis 3 et 10 février 2024 à 14h30 en Salle Jean-Paul II

Merci de vous faire connaître par mail à saintantoinedepadoue75015@gmail.com, par téléphone au 01 53 68 06 21 ou d’en parler à l’un des prêtres ou diacres.

________

Projection du film 
« Les souffrances cachées de l’Euthanasie«  

Jeudi 8 février à 20h30 en salle Robert Mortier

Synopsis : Témoignages et expériences, bientôt en France ?
Alors que le projet de loi sur l’euthanasie se précise, les AFC sont allées en Belgique pour écouter les voix divergentes, celles qui dénoncent l’euthanasie et ses conséquences. Au travers de témoignages et d’expériences poignantes, découvrez le véritable drame qui se joue dans les familles. Les souffrances cachées de l’euthanasie, ou comment l’euthanasie déplace les souffrances sur les proches et les soignants.

__________

Les dimanches de Saint-Antoine

Dimanche 11 février 2024 à 12h
Repas tiré du sac, film, débat et vêpres

Une Rose à Auschwitz ou la vie d’Edith Stein

Synopsis : L’histoire vraie d’Edith Stein, une philosophe et féministe juive allemande qui s’est convertie au christianisme et est devenue religieuse, et qui est morte à Auschwitz pour devenir sainte et martyre, la patronne de l’Europe avec le nom de Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix.

_________

_________

Pèlerinage paroissial  Alençon-Lisieux – 4 et 5 mai 2024

La paroisse organise un pèlerinage le samedi 4 et le dimanche 5 mai prochains à Alençon et Lisieux. Samedi 4 à Alençon : Messe – Visite de la maison familiale Martin, visite guidée de la ville « sur les pas de la Famille Martin » et visite de la Basilique Notre-Dame. Dimanche 5 à Lisieux : Messe – Visite de la Basilique et du Carmel – Temps de prière – Viste guidée de la maison « Les Buissonnets » (sous réserve de réouverture) puis visite de la Cathédrale Saint-Pierre. Pour vous inscrire merci de prendre un flyer au fond de l’église (à coté de la chapelle de l’Adoration). 
Adultes
Chambre double : 195 € – Chambre seule : 210 €
Enfants 
de 4 à 12 ans : 160 € – de 13 à 18 ans : 165 €
Date  limite d’inscription : 1er mars 2024

_________

Déjà + de 150 membres, continuons à installer l’application !

Comme vous avez pu le voir sur les flyers et les affiches dans l’église, la paroisse Saint-Antoine de Padoue, a intégré la communauté d’OClocher depuis le 1er octobre.

OClocher est une application dédiée à l’animation des communautés paroissiales. Elle a pour but de favoriser la continuité des interactions entre les membres de la paroisse, tout en évitant les travers des réseaux sociaux ou messageries bien connus.  

Comment ça marche ?
– https://app.oclocher.fr/  pour y accéder directement depuis un ordinateur, ou télécharger l’application OClocher sur son smartphone.
– rechercher « Antoine » pour trouver plus facilement la communauté de Saint- Antoine de Padoue Diocèse de Paris (ne pas confondre avec celle de Fréjus-Toulon)
– se créer un compte pour pouvoir interagir dans OClocher (adresse de messagerie + mot de passe)
– personnaliser son compte pour être identifiable (nom, prénom, photo, adresse de messagerie, n° de téléphone, fonction)

Pour plus de convivialité, merci à tous ceux qui se sont inscrits de mettre une photo sur votre profil !